lundi 21 avril 2008

Avant d'enterrer quelqu'un, on croque d'abord son gros orteil pour vérifier...

J'ignore qui s'est amusé à lancer cette fausse nouvelle, mais je ne trouve pas drôle du tout cette annonce d'un prétendu décès de Pascal Sevran à l'âge de 62 ans. Ce qui me console, c'est que Wikipédia n'a pas été la seule à se faire piéger, aussi bien la radio Europe 1 que le site europe1.fr et la Bande à Ruquier étant tombés dans le panneau.

Cela nous a valu, à 19:32, sur europe1.fr, une brève dans le bloc « Dernières minutes », titrée « Europe 1 présente ses excuses », brève libellée ainsi :

« Contrairement à ce qu'Europe 1 et Europe 1.fr ont pu annoncer, l'animateur de télévision, producteur, écrivain ou encore parolier Pascal Sevran n'est pas décédé. La station présente ses plus plates excuses. »


Laurent Ruquier, quant à lui, précisait à 19:38 qu'il avait été la « victime d'une malheureuse dépèche ».

Et Wikipédia, dans tout cela ? La prétendue information y est apparue, sous la plume d'une adresse IP, à 18:56, et plusieurs contributeurs supposés éminents n'ont pas eu la présence d'esprit de blanchir cette annonce ne reposant sur aucune source fiable. Le démenti est venu à 19:28 (quatre minutes avant la publication sur le site europe1.fr), avec des réapparitions intermittentes de la fausse nouvelle jusqu'à 20:02, heure à laquelle l'article a été totalement protégé en écriture.

Je n'en dirai pas plus pour le moment, mais je trouve que tout le monde a été lamentable, notamment ceux qui, sans se livrer aux vérifications de base, donnent crédit à une intoxication. Les anticipations et vandalismes de ces derniers jours, sur Wikipédia, n'ont visiblement pas servi de leçon : c'est toujours la course au scoop.

2 commentaires:

sereinadesportroyal a dit…

Ma première réaction en voyant l'IP ajouter cela a été de vouloir reverter et protéger la page. J'avais le doigt sur le bouton modifier, quand j'ai entendu l'info sur Europe 1. Ils avaient l'air tellement sûrs d'eux que j'ai hésité... et vu en passant qu'ils redisaient mot à mot l'article de WP en guise de nécrologie.

Ensuite je n'ai plus osé reverter, j'avoue, j'avais encore confiance dans ce genre de radio sérieuse... on ne m'y reprendra plus.

Mais quand je vois l'historique de l'article entre 19h et 20h hier, je sais maintenant ce que je ferai la prochaine fois. Et tant pis si WP a une ou deux heures de retard dans l'annonce d'un décès.

Scrongneugneu a dit…

On a tout de même un lot de consolation : Jean-Marc Morandini s'est lui aussi fait piéger en beauté et, si ça ne fait pas oublier cet épisode lamentable, cela fait d'une certaine manière plaisir de voir l'arroseur arrosé...