jeudi 18 décembre 2008

Actualités : un titre bon n'est pas forcément un titre court

Un exemple, ce jeudi 18 décembre, avec la dépêche de l'Agence France-Presse titrée « Travail dominical: la proposition de loi ajournée, au mieux, à la mi-janvier ».

Pourquoi ce titre est-il mauvais, à mon sens ? Tout simplement parce qu'une proposition de loi, qui n'est qu'un texte ayant pour vocation d'être examiné puis, éventuellement, voté par un parlement, ne saurait être ajournée. La seule chose qui est susceptible d'être ajournée, c'est l'examen de ladite proposition de loi.

C'est dommage car, pour une fois, on se trouve face à une dépêche AFP qui est relativement bien rédigée. Mais il s'est hélas trouvé quelque ignorant pour gâcher le boulot du rédacteur et affubler son texte d'un titre incorrect.

Alors qu'il était parfaitement possible d'opter pour : « L'examen de la proposition de loi sur le travail dominical est reporté, au mieux, à la mi-janvier ». Entre autres possibilités énonçant clairement le sujet de la dépêche. Le titre choisi par l'AFP comporte 76 caractères et espaces, celui que j'imagine en comporte 97.

Cela me fait forcément penser à la première des recommandations générales qui, sur Wikipédia, sont contenues dans la page Wikipédia:Conventions sur les titres : « Le titre idéal est le titre le plus court qui définit précisément le sujet. »

Je crains que, dans les écoles de journalisme, on n'applique un principe comparable, mais sans véritablement en comprendre la portée réelle, puisque cela conduit souvent, faute de réflexion, à énoncer des imprécisions voire des contre-vérités. L'exemple choisi ce jour n'est d'ailleurs ce qui se fait de pire, dans les merdiats, en matière de titres incorrects, approximatifs voire inexacts.

Cette question des titres courts, supposés plus percutants – dans le climat de zapping permanent de notre civilisation –, s'était posée, à une époque, sur Wikinews en français. D'aucuns en tenant pour des titres simplifiés à outrance, tandis que, lorsque je rédigeais encore, aux côtés de quelques rares autres rédacteurs, des articles pour ce projet peu connu hébergé par la Wikimedia Foundation, je n'hésitais pas à recourir à des titres formant de véritables phrases, et s'étendant sur deux lignes, comme on en rencontre encore dans certains organes de presse.

1 commentaire:

DC a dit…

Vous avez dit Old School ? ;-)